samedi 6 juillet 2013

Dernier week end pour la BIAM

Samedi 6 juillet à partir de 13h30:

Rue Monge à Roubaix face à la Condition Publique

Performance n°6 dans le cadre du cycle d'affichage FKDL dans le cadre du festival "Pile au rendez-vous" de la Condition Publique

http://www.laconditionpublique.com

"Franck Duval (FKDL) est né en 1963 à Paris. Il commence à peindre et dessiner en 1984, après une année d’études dans une école de dessin de mode. Pour le reste, il apprend en autodidacte. C’est en 1992, à l’ancien Musée des Automates qu’aura lieu sa première exposition solo.
C’est un peu le destin qui s’écrit : son support c’est le kraft. Il manifeste un intérêt pour les propriétés du papier qui se traduira vite par le collage. Accumulateur passionné, il voit dans les couleurs et les expressions du passé un langage à s’approprier, le médium de son univers artistiqueDans les années 2000, un heureux hasard lui fait découvrir l’Art Scotch. Une technique créée par Joseph Gil Wolman. La méthode l’intrigue, il va la développer, apprendre à la maîtriser et surtout, la partager avec le plus grand nombre. Depuis 2006 et parallèlement à l’art scotch, une envie d’afficher sur les murs des villes le pousse à dessiner une série de silhouettes qu’il habille de peinture et de collages d’anciennes revues. Cette forme d’art urbain est devenue depuis une manière de marquer de son empreinte les villes et les pays qu’il traverse. FKDL ressemble à ses collages. Personnage en mouvement, il est capable de revêtir tous les costumes. Riche de souvenirs, d’envies et de mots malicieux, il manipule avec élégance la dynamique des formes et la fraîcheur du passé."


FkDL, Passage Hébrard, Paris
Dimanche 7 juillet à partir de 14h

Maison Folie de Moulins

Performance Lille Living Colorz par Dacruz et Marko 93




Lundi 8 juillet 
Maison de quartier Vauban toute la journée 

Réalistaion d'une fresque par Dacruz et Marko 93

Thème: libre

Portraits:


Dacruz, 19e PAris



vendredi 21 juin 2013

Performance numéro 5 cycle d'affichage: Gilbert 22 juin à partir de 13h rue Monge à Roubaix

Pour cette cinquième performance dans le cadre du cycle d'affichage nous sommes heureux de recevoir l'artiste Gilbert qui interviendra directement sur le mur à partir de 13h.
Venez nombreux découvrir le travail de l'artiste et échanger avec nous, à bientôt.

Gilbert 

http://gilbert1971.blogspot.fr/
http://www.gilbert71.com/


                                             Gilbert et Colorz, Le MUR d'Oberkampf, Paris

Retrouvez une interview de l'artiste ici:

http://www.fatcap.org/article/colorz-gilbert.html


vendredi 7 juin 2013

Cycle d'affichage: Hélène Laxenaire, samedi 8 juin à partir de 14h

Pour cette quatrième date, dans le cadre du cycle d'affichage, nous sommes heureux de recevoir Hélène Laxenaire (association Le MUR)  pour une performance qui débutera à 14h ce samedi, rue Monge à Roubaix.


Hélène Laxenaire (Surfil)
http://www.surfil.net/
http://vimeo.com/user7699321/albums 


Plasticienne depuis une quinzaine d’année ; Hélène Laxenaire a investi les champs artistiques les plus variés, allant de l’illustration graphique à l’image animée, en passant par le décor mural et théâtral.
C’est l’image en mouvement qui va devenir le socle de son travail sur les 10 dernières années. Cette passion lui fait réaliser plusieurs films d’animation : pâte à modeler, papier découpé et actuellement la photographie sont les matériaux de son oeuvre animée.
De sa rencontre avec Jean Faucheur en 2002, elle va développer une approche urbaine de son travail tout à fait originale.
En collaboration avec le collectif Une nuit, produit alternatif du squat « arts et toits », elle se confronte à la création d’affiches au format publicitaire 4x3m qu’elle visualise comme des captures d’écran et qu’elle met en œuvre dans la rue.
L’idée de considérer le cadre de ces formats comme une toile de cinéma la pousse à créer des séries d’affiches de grands formats, dont les dessins s’enchaînent dans un immense « image par image » urbain.
Ces collages deviennent alors « performances », temps suspendu d’un défilement de cette géante 

pellicule.





vendredi 24 mai 2013

Cycle d'affichage Mimi the Clown: samedi 25 mai à la Condition Publique, Roubaix

Retrouvez nous ce samedi à partir de 14h Rue Monge face à la Condition Publique pour le troisième collage dans le cadre du cycle d'affichage de la BIAM.

Cette semaine:

Mimi the Clown:



"MIMI the ClowN, artiste français né en 1974 est l’inventeur du graffiti spectaculaire, proclamé « roi du graffiti » par le ministre de la culture himself qu’il rencontra lors d’un festival en 2010.
Artiste engagé et provocateur il n’a de cesse de dénoncer l’hypocrisie de ceux qui nous gouvernent, la ‘tristitude’ ambiante et une société de la surconsommation dans laquelle l’être humain se retrouve esclave conscient de sa situation mais pris dans un engrenage sans fin.
Comme tous les autres clowns il se présente à chaque élection et puise son énergie auprès des jeunes générations auprès de qui il intervient très fréquemment.
Ses influences passent par le rock n roll et les arts du cirque. Ses pochoirs incisifs mêlant humour et politique sont aujourd’hui connus dans le monde entier, voire au-delà, grâce à de nombreuses expositions et ventes aux enchères consacrées à l’art urbain.”

MiMi The Clown, (c) Olivier Horen
L'affiche de Mimi the Clown recouvrira celle de Soco collée le 4 mai.

Soco, 4 mai 2012

Oster, 20 avril 2012

jeudi 16 mai 2013

Exposition rétrospective de la BIAM 2013 + DJ Dee Nasty Maison Folie Lille Moulins

Afin de permettre au public de découvrir ou de redécouvrir les fresques et les affiches réalisées au cours de la biennale, le Collectif Renart vous convie au vernissage de l'exposition le vendredi 17 mai 2013.

Cette exposition vous présentera les photos des peintures et affichages ainsi que des œuvres sur toiles et autres supports réalisés par les artistes durant leur passage à Lille.

Vous pourrez également visionner la vidéo réalisée pour l'occasion ainsi que des diaporamas photos.

DJ Dee Nasty nous fera l'honneur d'animer cette soirée.
Ce précurseur de la musique Hip-Hop en France, connu du plus grand nombre ajoutera à cette belle soirée la touche qu'il convient.

L'exposition sera visible jusqu'au lundi 15 juillet 2013.





lundi 13 mai 2013

Programme du 13 au 19 mai

Pour cette dernière semaine et avant de vous retrouver vendredi à La Maison Folie de Moulin pour l'exposition rétrospective, voici le programme qui vous attend:




Thème
Super héros : 

A partir de mercredi.
Trois artistes de la région nous proposeront une fresque sur le thème des super héros, sujet qui a inspiré les premiers graffeurs New Yorkais à la genèse du mouvement.

Dany Boy (Lille), SAS (Lille), Atomic (Valenciennes)


http://www.danyboy.com
http://www.thedirtycream.com/atomic


Lieu: Lille, Boulevard  de Strasbourg, (Salle Denis Cordonnier)


SAS, Lille

Thème
Figuration:

Zbiok (Wroclaw/Pologne)


Lieu: Lille ( Rue Barni)
A partir de mardi et jusqu'à jeudi

Dans un style différent mais tout aussi impressionnant, nous recevons trois artistes polonais qui réaliseront trois fresques. Ces artistes nous viennent de Wroclaw (Pologne) et sont impliqués dans le festival "Out of Something" avec lequel nous entretenons d'étroites relations, tant artistiques qu'amicales, le premier artiste étant d'ailleurs Zbiokcommissaire de l'exposition "Out Of Something".


Zbiok, Wroclaw

Zbiok, Wroclaw

Thème
Illustration:

Otecki (Wroclaw/Pologne)




Lieu: Lille (Rue de Wattignies)
A partir de mardi et jusqu'à jeudi

Otecki, Wroclaw

Coxie (Wroclaw/Pologne)




Lieu: Lille (Rue Barni)
A partir de mardi et jusqu'à jeudi


Coxie, Wroclaw


Thème
Graphisme:

Remed (Madrid/ Espagne)

Lieu: Lille (2 rue Coli/ Mairie de quartier des Bois Blancs)

Nous avions déjà consacré un article à cet artiste ici:

http://biam-npdc.blogspot.fr/2013/03/remed.html

La fresque se poursuivra jusqu'à mercredi.




3TTMan (Madrid/ Espagne)

http://3ttman.com/site/

Lieu: Lille (2 rue Coli/ Mairie de quartier des Bois Blancs)

Interview de l'artiste ici:

http://albertodepedro.ekosystem.org/archives/6099


3TTMan






samedi 11 mai 2013

Programme du samedi 11 et dimanche 12 Mai


Programme du samedi 11 et dimanche 12 Mai 
Réalisation d'une fresque par deux artistes de la région :

Graphisme : Eroné (Lille), Amose (Lille)
Lille (Rue Gobin.Chemin des vachers /Métro Bois Blancs)





mercredi 8 mai 2013

Programme du 6 au 12 mai


Nous y sommes, venez nombreux... 

Alphabet

Docta (Dakar/Sénegal), Dr Colors (Lille), Uhu (Lille), Apse (Roubaix), Issam (Lille) et Sore (Lille)

Rue de l'Abbé Aerts, à Lille 

La fresque se terminera jeudi prochain... Prenez note!



Peinture Africaine Kara et Paulin

Rue Jean Girodoux, Lille Sud

Vous découvrirez  une peinture généreuse  pleine d'humanité au travers de ces deux fresques réalisées par deux artistes venus du Tchad. 
A voir absolument...


Kara au travail...
La fresque se terminera ce samedi, profitez en pour venir découvrir le travail de ces deux artistes.


Abstraction KoolKoor, San1

Bourse du travail, Lille Fives.

Nous avions déjà consacré un article à ces deux artistes ici:



KoolKoor en action au "Petit Terrain", Bourse du travail Lille Fives

« Old school » graffiti

http://www.fatcap.org/crew/93mc.html
http://biam-npdc.blogspot.fr/2013/03/swen-93mc-zepha.html

Par Swen (Paris), Kea (Paris), Nel (Paris), 2Rode (Paris) et Issam (Lille) 

Boulevard de Strasbourg, à Lille, Salle Denis Cordonnier 


93 MC et Issam, à découvrir de toute urgence...

vendredi 3 mai 2013

Programme du samedi 4 mai

Bonjour à toutes et à tous,

Voici le programme de la BIAM pour ce week end. Venez nombreux profiter de l'événement et découvrir  les artistes qui nous font l'honneur d'être présent dans la région pour l'occasion...

4 peintures, 1 affiche, 8 artistes!

Les peintures:

Jonone et Mr Cana

Thème: Free style
Lieu: Maison de quartier Lille Vauban à partir de 10h30

Jonone

"John Andrew Perello alias “JonOne” est né en 1963 à New York et vit à New York et Paris. Il a commencé le graffiti à New York dans les années 70.
JonOne a commencé à écrire son nom dans la ville et sur les rames de métro de New York dans les années 70 et 80 avant de s’exprimer sur toile à la fin des années 80. JonOne évoque comme élément fondateur de son style la vision d’une rame de métro graffée engendrant des traînées de couleurs avec la vitesse. Ce qui distingue JonOne des autres artistes graffiti est précisément son attention apportée à l’agitation et au mouvement de la couleur plutôt qu’à la figuration. Il a développé son « freestyle » au côté d’autres artistes graffiti de la « old school » tels qu’A-One et Phase II. Kandinsky, Matisse, et les expressionnistes abstraits américains Pollock, de Kooning, Joan Mitchell et Robert Motherwell, sont aussi une source d’inspiration pour lui. JonOne se décrit comme un « peintre graffiti expressionniste abstrait ».
Ses œuvres récentes, colorées et d’un style épuré, expriment une vision optimiste par rapport au monde ironique qui nous entoure."


Mr Cana
Artiste lillois originaire de Denain (59), Monsieur Cana fait ses premiers graffs au collège en 1991. Puis, pendant 10 ans, au côté du crew Anti Le Pen. En 2001, l’association « Fin 2 Bombe », devenue aujourd’hui le « Collectif Renart » voit le jour avec pour but : rendre l’accès à l’art pour tous par le biais d’ateliers publics, d’expositions urbaines, de performances, de réalisations de fresques…
De nombreuses collaborations artistiques naissent en Nord-Pas de Calais ainsi qu’au Maroc, en Palestine et au Liban.
Depuis plus de dix ans, Monsieur Cana intervient, seul, avec d’autres artistes vers tout public et suit la devise qu’il s’est fixée : « l’art est dans la rue…L’art aidant la rue. »

Jean Faucheur

Thème: Figuration
Lieu: Maison de quartier Lille Vauban à partir de 10h30

Adepte inconditionnel des performances collectives, Jean Faucheur a intégré avec fracas l’univers du street art au beau milieu des années 80. Précurseur des nouvelles interventions urbaines avec les « Médias Peintres », cet adepte de l’éclectisme créatif affectionne particulièrement les grands espaces d’expression détournés.
Entre deux actions activiste sur les 4par3 des rues et du métro parisien, il saute les océans pour partager sa subversion à Tokyo et New York où il expose chez le célébrissime Tony Shafrazy. Tandis qu'il crée le collectif «les frères Ripoulin», il cofonde la galerie Jean-Marc Patras et inaugure celle d’Agnès b, il délaisse la rue en 86 pour se recentrer sur les fondations de sa construction artistique : sculpture, peinture, photo.
Un break de seize ans rompu par une rencontre avec Thom Thom. L’orfèvre du cutter l’incite à replonger dans le non-académisme du graffiti. Une relation qui donne naissance à des interventions urbaines collectives et cycles d’exposition enragés. En vrac : 3X8m in&outdoor (2002), 4par3 avec 150 complices (2002-2005), éclosion du M.U.R, façade éphémère permanente à l’angle des rues St-Maur et Oberkampf (2007).





Artiste Ouvrier

Thème: Pochoir
Lieu: Maison de quartier Lille Vauban à partir de 10h30

"Artiste-Ouvrier est aujourd’hui un des pochoiristes les plus importants de sa génération. Devenu maître dans l’art du pochoir, Artiste-Ouvrier se consacre entièrement à son art depuis les années 2000. Savantes arabesques, lignes irrégulières ou sinueuses, surcharge de détails, une imagination déployée dans l’invention de motifs décoratifs, caractérisent l’œuvre de l’artiste. Son travail de la polychromie et sa technique de la découpe « en dentelle » sont également remarquables. En 2005, après dix ans de pratique passionnée du pochoir, l’artiste sort peu à peu de son atelier pour descendre dans la rue… mais presque toujours en légal ! Une démarche entre respect de l’espace public et implication urbaine qui se traduit dans de nombreux projets en concertation avec les partenaires sociaux ou collectivités locales : Mairie de Paris 4e, Paris 13e, Paris 5e, Ville de Murat, Barcelone, Hambourg, Londres ou Berlin."






Mikostic et IPNS 

Thème: Logos dissimulation
Lieu: Rue Monge Roubaix

Mikostic


"Fin des années 80, Mikostic tombe la tête la première dans le skateboard et dans son univers graphique.
Très vite, il commence à reproduire à la main les logos de ses marques favorites qu'il voit dans les magazines et dans une suite logique, fin des années 90 le graffiti va devenir pour lui un médium au potentiel de diffusion plus important.

Ces trois dernières années, les interventions de Mikostic en milieu urbain se joue du mot d'ordre du graffiti, "être vu".
Ses interventions sont en volume, le premier plan comme le deuxième se confondent et engendrent alors une vision fantôme de son icône, une empreinte de main.
Ses sujets de prédilections en galerie sont les jeux prétendus, jeux de hasard, les outils de communication ou encore les nouvelles générations, qui, pour Mikostic, produisent une abondance de matière à réflexion."







IPNS

 "L’affiche est mon support de prédilection car elle permet un champ d’action très large et est peu réprimandée par les autorités, contrairement à la peinture ou à d’autres activités in-situ. C’est en effet au sein de ce désir d’oeuvrer dans l’espace public que mes recherches plastiques m’ont dirigées vers cette technique. Dans la mesure où je cherche à être en adéquation avec les lieux dans lesquelles j’interviens, mes travaux s’intègrent dans des contextes particuliers, qu’ils prennent en compte. Le mobilier urbain se fait support de travaux d’arts et permet une diffusion de ceux-ci au plus grand nombre. C’est d’ailleurs ce rapport à la population qui m'incite à agir dans les rues de nos villes. Les oeuvres que nous rencontrons dans nos déambulations urbaines nous interpellent, ou pas, nous les voyons, ou pas, mais elles sont là faisant parti intégrante de notre espace vital qu’elles modifient de part leurs actions sur l'environnement.
Marqué par la pratique du graffiti, mon travail reprend certains mécanismes liés à cette discipline. C’est le cas du logo que j’utilise, cette tête ronde avec un oeil prend place dans l’espace imparti par les supports comme un motif redondant cherchant à s’intégrer de gré ou de force. Souvent lié au pseudonyme IPNS (imprimé par nos soins), l’association de ces deux expressions graphique et plastique crée une identité que je cherche à mettre en exergue au sein de tout type de contexte dans le but d’interpeller et d’amener à réfléchir sur la manière dont on utilise l’espace et, en particulier, l’espace urbain."







Affiche:

Seconde intervention du cycle d'affichage SOCO

Lieu: Rue Monge Roubaix.

Après Oster, nous recevons Soco pour le cycle d'affichage. L'artiste réalisera en live une affiche de 8X3 mètres.

Soco

"Peintre et illustratrice autodidacte basée à Lille, Soco développe une galerie de portraits entre noirceur et luminosité. Inspirée de l'école Lowbrow et du street Art, les toiles qu'elle propose sont un mélange de style graphique marqué et de peinture instinctive par dripping."













lundi 29 avril 2013

Conférence mardi 30 avril à Ecole de Sciences Politiques

Le Collectif Renart vous attend ce mardi à 18h à l'Ecole de Sciences Politiques, 84 Rue de Trévise, à Lille dans le cadre de la conférence: 

"Territoires de l'art contemporain urbain"


Nous accueillerons  trois personnalités afin de mener une réflexion qui questionnera les enjeux de l'art urbain contemporain: Thom Thom (artiste situationniste et cofondateur de l'association Le MUR d'Oberkampf), Stéphanie Lemoine (journaliste et auteur, entre autres, de "L'art urbain : du graffiti au street art" éd. Découvertes/Gallimard) et Samantha Longhi (rédactrice en chef de Graffiti Art Magazine).
Cette rencontre sera l'occasion d'interroger les frontières qui structurent le "débat" sur l'institutionnalisation de l'art urbain. 


Les intervenants:

"Thomas Louis Jacques Schmitt dit Thom Thom est un artiste situationniste dont la technique réside dans le détournement artistique des affiches publicitaires grâce à un cutter. Il est le co-fondanteur du Mur Oberkampf qui accueille deux fois par mois un nouvel artiste sur un ancien panneau publicitaire qu'il a detourné en avril 2000."

"Stéphanie Lemoine est journaliste. Elle a co-écrit aux éditions Alternatives In Situ : un panorama de l'art urbain de 1975 à nos jours (2005) et Artivisme(2010). Elle est aussi l'auteur dans la collection Découvertes/Gallimard de L'art urbain : du graffiti au street art (2012).


"Samantha Longhi est diplômée en histoire de l'art, en sociologie et en conduite de projets culturels. Elle est aujourd’hui rédactrice en chef de Graffiti Art Magazine et anime depuis 2009 un blog référentiel sur le pochoir, Stencil History X (titre éponyme de l’ouvrage qu’elle a fait paraître en 2007). 
Récemment, elle a ouvert avec Nicolas Chenus, fondateur de Graffiti Art, la Galerie Openspace,
nouveau lieu de l'art contemporain urbain à Paris. L'objectif du lieu est de mettre en avant la diversité de l'art contemporain urbain, d'en stimuler la scène et de promouvoir ses créations."


vendredi 26 avril 2013

Exposition "Cryptographie et graffiti" et performance Mister P

 Ateliers d'éditions populaires 12 rue des vieux murs Entrée gratuite 

Dans le cadre du "Mai de l'estampe" Alain Buyse, éditeur, sérigraphe, maître d’art et créateur des Ateliers d’Editions Populaires nous présente les artistes urbains avec lesquels il a travaillé la sérigraphie. 
Spécialement pour la BIAM nous vous présentons « Cryptographie», une «serigraffiti» de Jacques Villéglé. Pour compléter, des affiches mexicaines de la «Taller de grafica popular», seront exposées.


mardi 23 avril 2013

Semaine du 22 au 28 avril

"La Peinture à l'Ancienne" par JIEM

http://lesiropdelarue.eu
http://lapeinturealancienne.blogspot.fr

Intervention de l'artiste Jiem à partir de mercredi 24 avril  rue de l'Abbé Aerts Lille quartier Wazemmes.

Thème: Typographie


Jiem est né en 1981 à Nantes, France. Il y découvre le graffiti à l’adolescence et s’y adonne alors avec passion. Il voyage en Europe, déménage plusieurs fois en France, Rennes, Paris, Lille, rencontrant toujours plus de personnes partageant son amour des villes et du graffiti . Petit à petit, il se lance en parallèle dans une activité de peintre et dessinateur sur toile, bois ou papier. Passionné par la peinture populaire, il développe un graphisme illustratif et onirique. Après avoir multiplié les rencontres et les collaborations artistiques en France et dans d’autre pays européens. 

Actuellement Jiem se passionne pour les lettres, publicités et autres visuels anciens peints à la main en milieu urbain. Il nous proposera donc une oeuvre qui explorera cet univers typographique "à l'ancienne".

Jiem, 2012

Intervention de Spear


Mercredi 24 avril
Thème: Architecture

L'artiste Spear interviendra au jardin communautaire de Wazemmes à partir de mercredi.

"Spyre  pratique le dessin depuis l'enfance et se spécialise en illustration tout en commençant le graff en parallèle : deux pratiques qui vont alors s’alimenter entre elles.
Inspiré par la bd , son travail très réaliste a la volonté d’organiser de manière cohérente ce qui pourrait s’apparenter à première vue à un « bordel graphique ». 
Le propos est de resserrer en une image le point de départ d’une histoire et d’ouvrir une multitude de perspectives narratives."


Warsaw Street Art, Gare st Sauveur, Lille 2009


Spear, sérigraphie sur papier argenté, 40x60


Lady Alezia et Zepha

http://lady.alezia.free.fr

Thème: Calligraphie
A partir de jeudi 25 avril

Les deux artistes interviendront sur le mur Place Denis Cacheux, à Lille, Metro Gambetta.

Lady Alezia:

"Parmi les nombreux lieux communs circulant sur le compte du graffiti, celui de sa filiation supposée avec la calligraphie, pour être souvent répété, n’est que plus rarement démontré. Comme si de la calligraphie des moines copistes d’autrefois à la signature du taggeur d’aujourd’hui il n’y avait qu’un pas, celui d’une évidence ne souffrant nulle distinction de nature ni de statut. Soit.

Sauf qu’à nier de la sorte ce qui distingue a priori ces deux pratiques, on se condamne d’emblée à se montrer incapable d’organiser leur rencontre, de magnifier leur éventuelle union. C’est précisément ce travers de l’indistinction qu’évite Marina Nunez aka Lady Alézia et c’est bien entendu ce qui lui permet de marier réellement le monde de la calligraphie latine et celui du spray, d’enrichir l’une au contact de l’autre. En un mot comme en cent de faire de la calligraphie un art contemporain."


Lady Alezia

Zepha:

Nous avions déjà consacré un article à l'artiste ici: 



Epsylon Point et Splif Gachette (Paris)

Première intervention, hors métropole avec deux grand noms du pochoir français. 

Thème: Pochoir
Avenue du 1er Mai, à Wavrechain sous Denain à partir de jeudi 25 avril.

Epsylon Point 

"Peintre et musicien Français né en 1950, Epsylon Point est l'un des précurseurs du graffiti en France. Ancien élève des beaux-arts de Dijon, il aime travailler à la bombe de peinture, son moyen d'expression favori qu'il enrichit par l'utilisation de pochoirs. Le plus souvent inspirés de photos d'actualité ou de slogans politiques, ses influences sont très variées, les graffeurs new-yorkais de la première heure, mais aussi les futuristes, le réalisme socialiste ou même la peinture chinoise traditionnelle dont il a souvent utilisé les motifs dans ses pochoirs. Il a aussi été le guitariste du groupe de Rap 'Les araignées du soir' de 1983 à 1984."

Epsylon Point


Spliff Gachette

"Jeune artiste passionné et engagé, SPLIFF GACHETTE nous offre des pochoirs extrêmement forts en couleurs et en émotion. Deux éléments animent sa vie : la politique et le pochoir. On rencontre au coin des rues ces drôles d'affiches représentant les fameux personnages de José Cabrero Arnal, Pif et Hercule. On doit pouvoir trouver une portée politique dans chacune de ses oeuvres, même dans les plus anodines..."

Spliff Gachette






dimanche 14 avril 2013

Shure et Meda du 16 au 21 avril

Ça y est, c'est parti! Première fresque Shure et Meda pour une collaboration sur le thème "Architecture et couleur" à retrouver à partir de mardi sur le mur du centre d'arts plastiques et visuels.

 4 rue des Sarrazins 59000 Lille (métro Gambetta)

Shure:
http://www.flickr.com/photos/csxstory/sets/72157627644361601/

“Artiste issu des arts urbains, Shure s’inspire depuis plus de quinze ans de l’atmosphère des villes. Membre des CSX il s’est orienté vers une production en atelier où il retranscrit la complexité et l’originalité de son univers.
Ses compositions sont spontanées, compressées, figuratives ou abstraites mais également aériennes, poétiques et oniriques. Les aquarelles de Shure sont révélatrices de l’énergie urbaine qui l’anime. Ainsi, villes, immeubles, briques et autres éléments sont construits, déconstruits, se chevauchent, fusionnent laissant transparaitre des paysages urbains imaginaires.”

Meda:
http://nicomeda.tumblr.com

Pour mettre en appétit, le sketch réalisé pour l'occasion...



et le mur!





Venez nombreux!!

samedi 13 avril 2013

Débat du BLOC: «Bureau Local d'Observation de la Cité» + Projection de «No art no street»

Samedi 13 avril 2013 à partir de 19h30
Dimanche 14 avril 2013 à partir de 20h00

Ce débat doit permettre un échange entre les acteurs associatifs et artistiques œuvrant dans l'espace public. Nous réfléchirons avec le public sur les relations entre l'art urbain contemporain et le territoire.

Intervenants: 
Laurent Tiollet (Association Kohan), Estelle Beauvais (Réalisatrice), Julien Prouveur (Collectif Renart) et Blandine Roselle (Association KRAFT)

L’hybride
18 rue Gosselet
59000 Lille

jeudi 11 avril 2013

mercredi 10 avril 2013

Ernest Pignon Ernest, Monsieur Cana: pour ceux qui n'y étaient pas...

Prenant la forme d'une discussion conviviale entre les artistes et le public, cette rencontre a été l'occasion de profiter de l'expérience de deux personnalités artistiques engagées.
Différents thèmes inhérents au travail des artistes ont été abordés. Leurs démarches artistiques, l'art dans la ville, l'oeuvre et l'espace, ainsi que la création en Palestine ont permis de comprendre les questionnements qui habitent ces deux personnages.
Le débat a été animé par Regis Cotentin, chargé de la programmation contemporaine au Palais des Beaux Arts de Lille.
Nous remercions Ernest Pignon Ernest pour sa présence et vous encourageons à aller découvrir son travail dans le cadre de l'exposition "Traits de génie" au Palais des Beaux Arts de Lille et "Extases" au Musée de l'hospice Comtesse jusqu'au 22 juillet 2013.

Merci aussi à Monsieur Cana et le LaM.






lundi 8 avril 2013

Piqûre de rappel: "Peindre en Palestine", entretien entre Ernest Pignon Ernest et Monsieur Cana

"Peindre en Palestine", c'est demain!
Venez nombreux, nous vous attendons pour cette rencontre exceptionnelle qui sera l'occasion de découvrir ou re-découvrir le travail de ses deux artistes, ainsi que leurs expériences respectives en Palestine.
Cette rencontre sera suivi de la projection "Ernest Pignon-Ernest. Parcours"

Ernest Pignon Ernest (2009) et Monsieur Cana (2008).Al Amari refugees camp.Palestine


.
http://www.musee-lam.fr/archives/category/decouvrir/agenda#/9689


Photos de la performance BIAM au "Lille Comics Festival"


Pour cette première performance dans le cadre de la BIAM, cinq planches ont été réalisées par Atomic, DanyBoy, SAS, Sami et Mr Cana autour du thème Comics. 
L'événement avait lieu à la Gare St Sauveur.
La prestation à interpellé le public et fait sourire les fans de Batman!
Petit compte rendu en image...

Artistes au travail...




Dany Boy
SAS, Reusto
Atomik
Sami
Monsieur Cana